DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des renforts attendus au large des Comores


Comores

Des renforts attendus au large des Comores

Un patrouilleur français est une frégate font route vers les Comores. Ils vont participer aux opérations de recherches dans la zone où un Airbus de la compagnie aérienne Yemenia s’est écrasé dans la nuit de lundi à mardi. A son bord se trouvait 153 personnes. Seule une adolescente de 14 ans a été retrouvée en vie.

Hier, les proches des victimes se sont pressés dans les aéroports, à Paris comme à Marseille. Stupeur et colère : les Comoriens de France affirment que la sécurité des leurs n‘était pas assurée. De son côté, la France affirme que l’avion avait été exclu du sol français pour des irrégularités dans ses équipements. 45 Comoriens et 66 Français avaient embarqués à Paris puis à Marseille à bord d’un premier avion. Ils avaient ensuite changé d’appareil à Sanaa, au Yémen, pour monter dans l’Airbus qui s’est abîmé en mer. La compagnie Yemenia était placée sous surveillance par l’Union européenne. En avril dernier, elle avait échappé de justesse à une inscription sur la liste noire des compagnies dangereuses. Mais d’après le Yémen que l’avion n’avait aucun problème technique.
Prochain article

monde

L'Irak ouvre ses gisements pétroliers aux compagnies étrangères