DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Suède prend le relais à la tête de l'Union européenne

Vous lisez:

La Suède prend le relais à la tête de l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Gérer à la fois la question du climat et des finances, voilà ce que va demander la Suède à ses partenaires européens durant sa présidence. Pour s’attaquer à cette double priorité, deux hommes qui jouissent d’une grande confiance politique, le Premier ministre Fredrik Reinfeldt et Carl Bildt son chef de la diplomatie.

Un retour à la rigueur après les plans de relance, voilà l’un des messages que Stockholm a déjà fait passer. Dans sa ligne de mire, l’explosion de la dette dans l’Union. Autre nécessité pour les 27: mettre en place des plans détaillés de sortie des déficits publics. Un dossier qui risque de faire débat tant les interprétations sur la sortie de crise sont différentes d’un pays à l’autre. Pas question en revanche d’utiliser cette crise comme prétexte pour ignorer le réchauffement de la planète. Stockholm veut conduire les 27 à signer l’accord international qui doit remplacer en 2012 le protocole de Kyoto. “Je pense que l’ambition du gouvernement est très élevée, surtout en ce qui concerne le changement climatique. Le Premier ministre a mis de grands espoirs sur la conférence internationale sur les changements climatiques à Copenhague en décembre. Mais je pense que la Chine et les Etats-Unis ont d’autres priorités comme la crise économique. La Suède devra aussi se concentrer sur ce point.” La présidence suédoise semble bien armée pour faire face à n’importe quel imprévu. Les relations avec l’Iran continuent de se détériorer, le différend gazier russo-ukrainien n’est pas terminé et l’Irlande votera pour la seconde fois sur le Traité de Lisbonne début octobre. En tout cas la suède bénéficie d’un grand capital confiance.