DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Grecs vont-t-ils se plier à la nouvelle loi anti-tabac?

Vous lisez:

Les Grecs vont-t-ils se plier à la nouvelle loi anti-tabac?

Taille du texte Aa Aa

Officiellement, à partir du 1er juillet, en Grèce, il est interdit de fumer dans les lieux publics. Mais, car il y a un mais de taille, des concessions ont été faites au bars, cafés et restaurants. S’ils font plus de 70 mètres carrés, un espace fumeur pourra être aménagé. “C’est une mesure positive”, explique un vendeur de tabac et journaux, “tout est une question d’habitude, mais il faut que la loi soit appliquée.”

Il faut savoir que plus de 42% des Grecs fument. La consommation de tabac et les maladies qu’elle engendre tuent 20.000 personnes par an et coûte plus de deux milliards d’euros au système de santé, selon les autorités grecques. Les propriétaires d‘établissements publics sont-ils prêts et surtout s’y retrouvent-ils avec cette loi anti-tabac? Apparemment pas tous: “Nous allons enlever les cendriers aujourd’hui. On ne les laissera qu’en terrasse pour ceux qui veulent fumer, jusqu‘à ce que nous comprenions vraiment cette loi. Bien sûr, si la loi est appliquée et que 30% des restaurants grecs pourront être réservés aux fumeurs, nous suivrons la loi.” “Les Grecs n’aiment pas qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire en général”, explique un non-fumeur, “ils sont aussi très laxistes vis-à-vis de la réglementation. Dans les hôpitaux, il est interdit de fumer depuis des années, mais certains y fument encore.” Cette nouvelle loi prévoit toutefois de lourdes amendes pour les contrevenants: 2.000 euros pour les responsables de cafés, 500 euros pour les fumeurs irrespectueux. Et dès septembre toute publicité pour le tabac disparaîtra des rues. La Grèce est le deuxième producteur de tabac en Europe.