DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidence européenne : la Suède entre en scène

Vous lisez:

Présidence européenne : la Suède entre en scène

Taille du texte Aa Aa

Coup d’envoi royal pour la présidence suédoise de l’Union européenne… Le roi Carl Gustaf et la reine Silvia ont reçu le gouvernement suédois et la Commission européenne au grand complet pour marquer le lancement de cette présidence semestrielle. Succédant à la République tchèque, le Premier ministre Fredrik Reinfeld, réputé pour son pragmatisme, compte mettre les bouchées doubles sur deux dossiers particulièrement importants pour la crédibilité de l’Europe :

“Les défis auxquels doit faire face la présidence de l’Union européenne sont nombreux et ils sont loin d‘être simples à relever. L’Europe et le monde se trouvent au coeur de la plus grave crise économique des temps modernes. En tant que pays président, nous devrons mettre en priorité la gestion de la crise financière et faire face à la montée du chômage qui affecte désormais l’Europe toute entière. Notre but est que l’Union sorte plus forte de la crise financière. Parallèlement, le plus grand défi auquel notre génération est confrontée, c’est évidemment le changement climatique. Il n’y a pas une minute à perdre sur ce dossier.” A Copenhague en décembre, la communauté internationale devra jeter les bases de l’accord qui succèdera au protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre. L’Europe se veut à l’avant-garde et la Suède entend conjuguer mesures économiques et sociales et développement durable pour encourager ce qu’elle appelle une économie éco-performante. Parmi les autres dossiers qui lui sont chers, on trouve les négociations d’adhésion avec la Turquie, la dépollution de la mer Baltique ou encore une coopération plus étroite sur l’immigration, la politique d’asile et la lutte contre la criminalité. Il lui faudra enfin orchestrer le virage institutionnel qui s’annonce avec le Traité de Lisbonne.