DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie: faites vos jeu, mais pas n'importe où

Vous lisez:

Russie: faites vos jeu, mais pas n'importe où

Taille du texte Aa Aa

C‘était hier le dernier jour pour tenter sa chance dans les casinos à Moscou. La loi régulant le jeu en Russie entre en vigueur aujourd’hui. Les casinos et autres salles de jeux de hasard seront désormais confinés dans quatre zones spéciales inspirées du modèle Las Vegas, aux quatre coins du vaste territoire de la Fédération de Russie.

Pour jouer, il faut se déplacer jusqu‘à l’enclave de Kaliningrad dans la Baltique, à Krasnodar-Rostov dans le sud-est, à Altai en Sibérie, ou à Primorye dans l’extrême est. La régulation de ce secteur a été faite à l’initiative de Vladimir Poutine, quand il était président. Décision prise en 2006 suite à l’opération du Ministère de l’Intérieur contre le casino “Crystal” de Moscou, accusé d’irrégularités et surtout de liens avec la mafia géorgienne. Depuis l‘éclatement de l’URSS en 1991, les casinos ont poussé partout en Russie. Moscou rivalise avec Las Vegas avec 550 salles de jeux dont 30 casinos. Devenus les symboles du goût pour l’excès, ils sont jugés nocifs socialement par les autorités. La destruction des machines à sous a donc commencé, au grand dam de l’industrie du jeu. Celle-ci affirme générer 5 milliards d’euros par an, elle dit payer plus de 700 millions d’euros de taxes chaque année. Aussi elle assure que l’interdiction détruira 300.000 à 400.000 emplois. Alors la fermeture des casinos est-elle un mauvais choix lorsque le chômage est à 8% ? Non répondent les autorités en soulignant que les zones choisies bénéficieront de 16,5 milliards d’euros en investissements pour construire les nouveaux casinos.