DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La corruption mine toujours la Bulgarie

Vous lisez:

La corruption mine toujours la Bulgarie

Taille du texte Aa Aa

Une impasse politique, ce serait le pire scénario à l’issue des élections législatives ce dimanche en Bulgarie. L‘économie du pays, déjà très fragile, serait directement menacée. Et la corruption, très répandue, serait encore plus difficile à stopper. Le risque d’impasse vient d’un manque prévisible de majorité claire pour l’opposition de centre-droit menée par le maire de Sofia Boïko Borissov, comme pour les socialistes emmenés par le jeune Premier ministre sortant Serguei Stanichev. Dans les sondages, le centre-droit de Borissov est en tête mais il se dit réticent aux coalitions.

Ces législatives bulgares font aussi parler d’elles dans l’Union européenne. Elles sont une aubaine pour les détenus qui veulent être candidats comme les frères Galevi, inculpés de racket. Ces détenus ont été remis en liberté pour la campagne électorale et bénéficient d’une immunité provisoire. “Certains patrons du crime organisé en Bulgarie ont vu dans ces élections l’opportunité, explique un analyste, d’accéder directement au pouvoir plutôt que d’avoir à distribuer des pots-de-vin aux hommes politiques”. Pourtant, la Bulgarie sait qu’elle devra en finir avec la corruption si elle veut regagner la confiance de l’Union européenne, et récupérer les subventions qui ont été gelées.