DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un Japonais prend la tête de l'AIEA

Vous lisez:

Un Japonais prend la tête de l'AIEA

Taille du texte Aa Aa

Yukiya Amano, ce Japonais de 62 ans, est un spécialiste du désarmement multilatéral, un domaine de la diplomatie dans lequel il travaille depuis 36 ans. Amano a participé aux négociations du Traité de non prolifération en 1995, du Traité d’interdiction totale des essais nucléaires en 1996, ainsi qu‘à celles de la Convention d’Armes Biologiques en 2001.

Etre Japonais, un atout à l’heure de postuler à la direction générale de l’AIEA, disait-il :“Je viens d’un pays qui a fait l’expérience de Hiroshima et Nagasaki. Je suis fermement engagé en faveur de la non prolifération, et cela se verra dans mon travail. Je ne veux pas dire que M. Minty est différent, mais je viens du pays d’Hiroshima et Nagasaki, et c’est un point très spécifique de ma candidature”. Considéré comme un technocrate réservé, proche des positions des Etats-Unis et des Européens vis- à-vis de l’Iran, Amano s’est engagé à se tenir au mandat technique de l’Agence onusienne, inspecter pour éviter la prolifération et encourager le nucléaire civil. Une gestion destinée à “dépolitiser” l’AIEA après les douze années de mandat de Mohamed El Baradei, dont les prises de position avaient souvent énervé Washington et ses proches alliés.