DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'OMS indique que la pandémie de grippe A ne peut plus être stoppée

Vous lisez:

L'OMS indique que la pandémie de grippe A ne peut plus être stoppée

Taille du texte Aa Aa

382 morts dans le monde, au moins 89.921 personnes contaminées. La pandémie de grippe A se répand comme une traînée de poudre à travers 125 pays et ne peut plus être stoppée. C’est le constat amer de l’Organisation mondiale de la santé. Le bilan progresse particulièrement vite aux Etats-Unis et sur le territoire européen, au Royaume-Uni. Au Mexique, où est apparu le virus pour la première fois en mars dernier, un sommet sur la maladie se tient à Cancun. “Avec 125 pays touchés, n’a pu que constater la directrice générale de l’OMS, la pandémie d’un tel virus ne peut plus être arrêtée au plan international”.

En Grande-Bretagne, le ministre de la Santé a envisagé le pire, en prévoyant une progression de 100.000 nouveaux malades par jour avant la fin août. Dans la ville de Londres, un premier décès lié à la grippe A a été enregistré. “Nous avons plus de cas chaque jour dans la capitale, a expliqué le directeur de la santé publique de Londres, et depuis une dizaine de jours, nous renonçons à contenir la propagation grâce à la prévention. Nous évoluons vers une phase de traitement immédiat”. Les Britanniques disposent d’un stock très important de médicaments antiviraux. Mais les cas de résistance au Tamiflu par exemple commencent à attirer l’attention. Les autorités de Hong Kong ont signalé un cas ce vendredi, le troisième dans le monde après un au Danemark et un autre au Japon.