DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manuel Zelaya attendu au Honduras

Vous lisez:

Manuel Zelaya attendu au Honduras

Taille du texte Aa Aa

Les partisans de Manuel Zelaya sont déjà en route pour l’aéroport. Celui qu’ils attendent, c’est leur président, exclu du Honduras il y a juste une semaine, après un coup d‘état. Manuel Zelaya a promis de rentrer aujourd’hui, même si les nouvelles autorités menacent de l’arrêter à son arrivée. Le président déchu a pourtant le soutien de la communauté internationale, et particulièrement de l’Organisation des Etats Américains, qui a exclu le Honduras de ses rangs. Du jamais vu depuis l’exclusion de Cuba en 1962. Le président provisoire et les siens étaient déjà condamnés par l’ONU, plus aucun ambassadeur européen ne se trouve à Tegucigalpa, la banque mondiale a confirmé le gel de ses crédits. De quoi remettre du baume au coeur au président déchu : “je veux rentrer dans mon pays, a déclaré Manuel Zelaya, parce que c’est important pour nous d’y ramener la paix. En tant que seul représentant de mon peuple au Honduras je dois lutter pour restaurer la démocratie.”

Manuel Zelaya a été banni après avoir proposé une consultation afin de briguer un nouveau mandat. L‘élite du pays, qui l’a porté au pouvoir en 2006, lui reproche de s‘être rapproché depuis de la gauche, incarnée par le Vénézuelien Hugo Chavez.