DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Honduras : le président refoulé par les putschistes

Vous lisez:

Honduras : le président refoulé par les putschistes

Taille du texte Aa Aa

Le président hondurien Manuel Zelaya a raté son pari. En dépit des condamnations internationales et de la pression de la rue, les putschistes ont empêché son avion d’atterrir à l’aéroport de Tegucigalpa hier. Les militaires ont même ouvert le feu sur la foule qui tentait de dégager la piste. Il y aurait deux morts et plusieurs blessés.

Contraint de faire demi-tour, l’avion du président hondurien a fait une brève escale au Nicaragua avant de gagner le Salvador. Manuel Zelaya y a été accueilli par ses homologues salvadorien, argentin, équatorien et paraguayen. Lors d’une conférence de presse, le président renversé – officiellement soutenu par l’Organisation des Etats américains -s’est adressé aux putschistes. “ Au nom de Dieu, soldats du Honduras ! Policiers ! Au nom de Dieu, je vous le demande, je vous en supplie, je vous l’ordonne : Cessez de réprimer le peuple hondurien !” a-t-il lancé. Au pouvoir au Honduras depuis janvier 2006, Manuel Zelaya a été renversé alors qu’il tentait d’organiser un référendum sur la possibilité de briguer un second mandat, une démarche déclarée illégale par la Cour suprême. Les putschistes lui reprochent une dérive autoritaire et notamment de ne pas avoir promulgué plus de 80 lois votées par le parlement.