DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rendez-vous manqué pour Manuel Zelaya

Vous lisez:

Rendez-vous manqué pour Manuel Zelaya

Taille du texte Aa Aa

Le président déchu du Honduras a tenté de rentrer dans son pays, une semaine après le coup d’Etat militaire qui l’a forcé à l’exil. Mais l’armée, déployée sur le tarmac, a empêché l’avion de se poser sur les pistes de l’aéroport de Tegucigalpa. Finalement l’appareil a atterri à Managua, au Nicaragua voisin.

30 000 personnes s‘étaient rassemblées devant les grilles de l’aéroport pour attendre son retour. Le face à face avec les soldats a mal tourné. L’armée a tiré sur la foule lorsque les partisans de Manuel Zelaya ont tenté de forcer les barrages. Bilan : deux morts et deux blessés. Toutefois le président destitué ne s’avoue pas vaincu. Il essaiera à nouveau de rentrer dans son pays. En attendant il a rejoint le Salvador pour s’entretenir avec les dirigeants de l’Argentine, de l’Equateur et de l’OEA, l’Organisation des Etats Américains. De leur côté, les nouvelles autorités du Honduras ont fait savoir qu’elles étaient prêtes à engager un “dialogue de bonne foi” avec l’OEA, mais Manuel Zelaya reste personna non grata à Tegucigalpa.