DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

C'est peut-être une nouvelle barrière que la science est en passe de lever

Vous lisez:

C'est peut-être une nouvelle barrière que la science est en passe de lever

Taille du texte Aa Aa

Une équipe de scientifiques britanniques affirme avoir créé du sperme humain à partir de cellules souches embryonnaires. A la tête de l‘équipe, le professeur Karim Nayernia estime que ses recherches permettront de mieux comprendre les mécanismes de la fertilité, et peut-être même à terme offrir une solution à la stérilité masculine :
 
“Toutes les caractéristiques, presque toutes les caractéristiques des cellules de sperme ont été observées dans nos cellules. Il y a par exemple la mobilité, elles ont une queue, une tête, les chromosomes et les protéines importantes pour le développement et le rôle du sperme”.
 
L’annonce du professeur Nayernia est pourtant loin de faire l’unanimité. Certains experts doutent du caractère authentique de ce sperme produit en laboratoire. D’autres soulèvent des questions éthiques :
 
“Notre principale objection repose évidemment sur une base éthique et nous considérons cela comme une folie morale. En gros ce qu’ils revendiquent c’est de prendre des embryons humains mâles parfaitement viables, les détruire pour en extraire des cellules souche afin de fabriquer du sperme – sperme dont la qualité suscite de grandes interrogations. Et tout ça pour fabriquer quoi ?”
 
La loi britannique interdit l’utilisation de sperme produit en laboratoire pour féconder un ovule. Le professeur Nayernia espère que cela change d’ici à ce que sa technique soit perfectionnée, soit environ dix ans.