DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le réchauffement climatique au Sommet du G8

Vous lisez:

Le réchauffement climatique au Sommet du G8

Taille du texte Aa Aa

La Terre se réchauffe et dans les cuisines du G8, les grands chefs n’ont pas trouvé de recette miracle. C’est un échec total. Les huits pays les plus industrialisés ont reculé sur le front de la lutte contre le réchauffement climatique. Ils ont renoncé à diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Ils sont par contre décidés à conserver l’objectif d’un réchauffement maximal de 2 degrés celsius supplémentaires par rapport à 1990.

Comme l’a expliqué le président de la commission européenne José Manuel Barroso, “la clef du problème pour combattre le changement climatique est financière.
Nous proposerons des solutions de financement et nous sommes prêts à jouer pleinement notre rôle, a-t-il dit. En tant que plus grands pollueurs, les pays développés ont une responsabilité particulière, ils doivent prendre la tête de cette lutte, mais ce ne sera pas suffisant, dit-il. Les économies émergentes, où ces émissions polluantes sont en augmentation, doivent se joindre à l’effort commun.”

La Chine comme l’Inde demandent d’abord aux pays les plus riches de réduire leurs propres émissions d’ici 2020 et d’aider financièrement les pays en développement à faire face aux inondations, sécheresses, tempêtes et à l’augmentation du niveau des mers.