DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les autorités chinoises veulent étouffer à tout prix la rébellion dans le Xinjiang

Vous lisez:

Les autorités chinoises veulent étouffer à tout prix la rébellion dans le Xinjiang

Taille du texte Aa Aa

Déploiement des forces de sécurité chinoises dans le Xinjiang. L’objectif est d‘étouffer toute possibilité de rébellion de la communauté ouïghoure dans cette province de l’ouest de la Chine.

Des dizaines de milliers de policiers et militaires chinois ont formé un cordon de sécurité entre les quartiers des Ouïghours musulmans et des Hans dans la ville d’Urumqi, la capitale du Xinjiang, où ont eu lieu ces derniers jours de très violents affrontements. On pouvait voir ce mercredi dans les rues de la ville des dizaines de Ouïghours prêts à en découdre violemment avec les Hans, responsables eux-mêmes de plusieurs lynchages, selon les quelques journalistes présents sur place. Li Zhi, responsable du parti communiste dans le Xinjiang, a déclaré que le gouvernement ferait exécuter les coupables de meurtre durant les émeutes. Le Xinjiang a toujours été une région particulièrement sujette aux tensions ethniques entre Hans, majoritaires en Chine, et Ouïghours, musulmans et turcophones, et dont certains continuent d’appeler leur région le “Turkestan Oriental”. Après les combats du weekend, qui ont fait 156 morts officiellement, peut-être 400 selon la dissidence ouïghoure, la situation semble être à présent relativement calme. Signe de la gravité de ces émeutes, le président Hu Jintao a interrompu son voyage en Italie pour le G8 et est rentré à Pékin.