DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echec des discussions sur le climat entre G8 et G5 à L'Aquila

Vous lisez:

Echec des discussions sur le climat entre G8 et G5 à L'Aquila

Taille du texte Aa Aa

Le G8 des pays les plus industriallisés a échoué jeudi à convaincre les dirigeants des grands pays émergents du G5 de chiffrer la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les pays du G8 avaient adopté mercredi un objectif de réduction de 50% des émissions de CO2 d’ici 2050. Les pays émergents ajoutent cependant qu’ils vont essayer de faire évoluer leur position d’ici le mois de décembre, date de la conférence de Copenhague sur le climat qui doit donner une suite au protocole de Kyoto. Le président américain Obama qui n’espère pas faire évoluer fortement les positions sur ce sujet en une seule rencontre s’est félicité des progrès accomplis par le G8. “Nous avons décidé que les décisions que nous prenons pour atteindre ces réductions d‘émissions doivent être mesurables et vérifiables. Nous sommes aussi tombés d’accord pour établir dès que possible une date pour commencer cette réduction. Voici les étapes que nous avons décidées pour faire face à ce défi”. Le président américain a également annoncé qu’une aide financière a été décidée par le G8 en direction des pays en développement pour les aider à réduire leurs émissions de gaz à efffet de serre. En effet, les pays émergents, représentés par le G5 estiment que la réduction de la part des énergies fossiles (le charbon en particulier), nécesssite des investissements de 150 milliards de dollars par an et demandent donc une aide de ce montant au pays du G8. De plus, le G5 n’a pas manqué de faire remarquer à L’Aquila que les pays en développement sont loin d‘être – par habitant – les pays les plus pollueurs. A L’Aquila, les pays émergents ont seulement pris acte du point de vue de la science selon lequel l’augmentation de la température planétaire moyenne ne saurait dépasser 2° Celsius par rapport à l‘époque pré-industrielle.