DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Xinjiang : Semblant de retour à la normale

Vous lisez:

Xinjiang : Semblant de retour à la normale

Taille du texte Aa Aa

Quatre jours après les violences interethniques qui ont fait 156 morts, les forces anti-émeutes continuent de sillonner les rues d’Urumqi, la capitale de cette province chinoise. Mais ni les Hans, ces chinois de souche minoritaires ici, ni les Ouighours de la communauté musulmane turcophone n’ont cherché à en découdre aujourd’hui.

Dans le quartier ouighour, seules les femmes osent encore hausser le ton. Nombre d’entre elles cherchent à savoir où sont passés les quelque 1400 hommes emmenés par les forces de sécurité lundi, au lendemain des émeutes. “Je ne sais pas où est mon mari, explique l’une d’elles aux journalistes, beaucoup d’hommes sont portés disparus ici et personne ne sait où ils sont.” Du fait de sa situation géographique et de ses richesses naturelles, le Xinjiang est une province stratégique pour Pékin, qui a réagi vite pour étouffer les troubles. Ces images tournées avec un téléphone portable ont été envoyées aux agences de presses sous l‘étiquette “amateur”. Elles montrent les descentes de l’armée chinoise dans le quartier ouighour au lendemain des émeutes.