DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau General Motors est né

Vous lisez:

Le nouveau General Motors est né

Taille du texte Aa Aa

Le constructeur automobile américain est sorti du régime des faillites. Une nouvelle entité, centrée autour des actifs sains du groupe, dotée d’une nouvelle structure et détenue à majorité par l’Etat amériain, a été lancée. GM, premier constructeur américain, avait déposé le bilan le 1er juin dernier. Depuis décembre, les gouvernements américains et canadiens ont apporté 60 milliards de dollars d’aide à General Motors.

“A partir de maintenant, nos efforts seront centrés sur les consommateurs, les voitures, et le remboursement des contribuables, qui se fera en honorant nos emprunts et en créant de la valeur pour les actionnaires”, a déclaré le directeur général Fritz Henderson. Le nouveau GM a 11 milliards de dollars de dettes. 20% des effectifs seront licenciés. 27.000 emplois sont menacés aux Etats-Unis selon certaines sources. La direction va se recentrer Buick, Cadillac, Chevrolet et GMC. Opel, filiale allemande, est toujours en phase de rachat. Reste l’ancien GM, renommé Motors Liquidation Company, qui concentre les actifs nocifs, et devra disparaître à terme.