DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ghana: Obama prône une bonne gouvernance

Vous lisez:

Ghana: Obama prône une bonne gouvernance

Taille du texte Aa Aa

Le président américain s’est rendu au fort esclavagiste de Cape Coast au Ghana. Sa venue a attiré les foules, des milliers de ghanéens l’ont acclamé.

Entouré de sa femme Michelle, lointaine descendante d’esclaves, et de ses filles Malia et Sasha, c’est avec gravité que Barack Obama a arpenté l’imposante bâtisse, témoin muet d’une tragédie pour l’Afrique, la traite négrière européenne. Sur plusieurs siècles, entre 11 et 13 millions d’africains auraient été achetés et vendus… D’ici partirent des milliers d’hommes et de femmes noires vers l’Europe, l’Amérique et les Caraïbes pour un voyage sans retour. Autre point fort de cette visite au Ghana, l’accueil réservé à Barack Obama par le parlement et son discours. Le président américain a appelé les Africains à mettre fin aux pratiques antidémocratiques et brutales de la corruption. Il les a assurés qu’ils pouvaient vaincre la maladie et les famines en utilisant les aides à bon escient, et qu’ils pouvaient en finir avec les conflits. “L’histoire est en marche, mais les choses ne peuvent se faire que si chacun d’entre vous assume la responsabilité de son avenir. Ce ne sera pas facile, cela demandera du temps et des efforts. Il y aura des moments difficiles, des échecs, mais je peux vous promettre ceci, l’Amérique sera à vos côtés à chaque étape, en tant que partenaire, en tant qu’amie.” Le président des Etats-Unis s’est entretenu avec son homologue du Ghana, John Atta-Mills. Il a cité en exemple le développement démocratique du pays. Dans la capitale Accra, il a aussi visité un hôpital spécialisé dans la lutte contre le paludisme et soutenu financièrement par les Etats-Unis.