DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Turkménistan se dit prêt à approvisionner Nabucco en gaz

Vous lisez:

Le Turkménistan se dit prêt à approvisionner Nabucco en gaz

Taille du texte Aa Aa

Cette annonce est une bonne nouvelle pour les Européens qui tablent sur le projet du gazoduc Nabucco pour réduire leur dépendance énergétique envers la Russie.

Ce vendredi, un mois après que Moscou a stoppé son approvisionnement en gaz turkmène, le président Kurbanguly Berdymukhamedov a expliqué que son pays avait un excès de réserves de gaz et qu’il était prêt à les vendre à n’importe quel client. Une délégation turkmène devrait normalement se rendre à la signature d’un accord sur le projet Nabucco lundi à Ankara, en Turquie, en présence notamment de représentants de Bulgarie, Roumanie, Autriche, Hongrie et du président de la commission européenne. Tous participent au projet Nabucco, un gazoduc qui devrait pouvoir acheminer jusqu‘à 31 milliards de mètre cube de gaz en provenance d’Asie centrale vers l’Union européenne. La construction a été lancée en 2002 et devrait s’achever en 2014. Mais il va falloir remplir de gaz ces 3.300 kilomètres de pipeline, et pour l’heure les Européens ne savent pas si d’autres pays-clés comme le Kazaksthan ou l’Ouzbékistan vont vouloir approvisionner Nabucco. D’autant que ce gazoduc est en concurrence avec South Stream, un autre projet développé par le géant russe Gazprom et le groupe italien ENI.