DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mogadiscio a nouveau la proie de combats meurtriers

Vous lisez:

Mogadiscio a nouveau la proie de combats meurtriers

Taille du texte Aa Aa

Les forces gouvernementales, soutenues par l’Amisom, la force de maintien de la paix de l’Union africaine, ont lancé une offensive pour repousser les activistes islamistes qui s’approchaient du palais présidentiel. Ces violents affrontements ont fait une quarantaine de morts ce dimanche.

Jusqu‘à présent, les 4300 hommes de l’Amisom, des ougandais et des burundais étaient restés confinés dans leurs bases. Leur mission se bornait à protéger des points stratégiques comme le palais présidentiel, l’aéroport et le port de la capitale. Ce regain de violence inquiète les pays voisins qui souhaitent être autorisés à intervenir militairement aux côtés du gouvernement de transition somalien. Depuis 2006, l’instabilité est chronique en Somalie. Les islamistes radicaux contrôlent une grande partie du sud et du centre du pays où ils ont commencé à appliquer une forme très stricte de charia. Au moins 18 000 personnes ont été tuées dans les violences. 700 000 civils ont par ailleurs dû fuir Mogadiscio selon Amnesty International provoquant une grave crise humanitaire qui concernerait entre 1,5 et 2,5 millions de personnes.