DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un camp d'immigrés clandestins rasé à Patras en Grèce

Vous lisez:

Un camp d'immigrés clandestins rasé à Patras en Grèce

Taille du texte Aa Aa

Des bulldozers ont été envoyés sur place escortés par la police anti-émeute. Selon le coordinateur de Médecins sans Frontières sur place, une centaine d’immigrés en majorité des afghans ont été interpellés au moment de l’opération policière. Ils étaient 1500 personnes durant l’hiver. Ce campement existait depuis 12 ans.

Les immigrés clandestins ont été transférés soit vers des centres de rétention soit vers des hôtels ou des centres d’accueil en attendant le traitement de leur demande d’asile. Le chef de la police de Patras a salué “le succès de l’opération même si elle intervient tardivement. La démolition du camp est effective”, dit-il. “Toutes les procédures juridiques ont été respectées pour l’avenir des personnes interpellées”. Cette opération intervient sur fond de tour de vis sécuritaire contre l’immigration clandestine en Grèce. Selon l’agence européenne Frontex, le pays est le plus touché des 27 par l’immigration clandestine. La plupart des migrants viennent de Turquie en espérant rejoindre l’Italie. L’an dernier, près de 150 000 personnes ont été interceptées et plus de 250 000 seraient entrées illégalement sur le territoire grec. Les ONG demandent à Athènes d’améliorer ses structures d’accueil et ses procédures de demande d’asile afin d‘éteindre l’incendie et des violences éventuelles. Le premier ministre grec privilégie la répression et il est attendu cette semaine en Italie et en Espagne pour coopérer sur ce dossier sensible.