DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nabucco oú le contrôle d'une partie du transit gazier vers l'Europe

Vous lisez:

Nabucco oú le contrôle d'une partie du transit gazier vers l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Le gazoduc Nabucco devrait assurer à l’Europe une diversité d’approvisionnements gaziers plus intéressante : le gaz russe comptant pour 25% dans la consommation de gaz de l’Union européenne. Nabucco, à 500 kilomètres des rives de la mer Caspienne débouchera 3.300 kilomètres plus loin en Autriche. Le coût du gazoduc : 7,9 milliards d’euros pour un flux de gaz qui assurera en 2014 5% des besoins gaziers de l’Union européenne. Parmi les fournisseurs pressentis : la Russie : étonnant ! Mais ce n’est pas tant le gaz russe que le transport de ce gaz que l’Union européenne veut contrôler. Autres fournisseurs potentiels : l’Azerbaïdjan, le Turkmenistan, l’Egypte, l’Irak ainsi que l’Iran : ce dernier pays à plus long terme. Ecoutez à ce sujet le premier ministre hongrois qui répond aux questions de notre envoyé spécial à Ankara Stefan Grobe. “L’iran a d‘énormes réserves de gaz ce pourrait être par conséquent une source d0approvisionnement explique Gordon Bajnaï. Pour l’instant il y a d‘énormes difficultés politiques et économiques à résoudre d’abord pour parler de façon réaliste de la collaboration de l’Iran au consortium Nabucco”. Nabucco est en concurrence avec un autre projet de Gazoduc… South Stream developpé par le géant russe Gazprom et l’italien ENI qui doit relier la Russie à la Bulgarie par la mer noire. Pour ce projet Gazprom, le géant gazier russe veut investir 10 milliards d’euros. Est-ce bien le moment quand on sait que les prix de l‘énergie baissent et que le groupe d‘énergie russe est déjà endetté à hauteur de 30 milliards d’euros ? Mais la volonté de Gazprom est solide, ce qui en dit long sur l’importance des enjeux de l’approvisionnement énergétique en Europe. Il faut dire qu’en 2020, les importations européennes annuelles de gaz devraient augmenter de 120 milliards de m3.