DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : les réfugiés rentrent chez eux

Vous lisez:

Pakistan : les réfugiés rentrent chez eux

Taille du texte Aa Aa

Près de deux millions de personnes, qui avaient fui les combats dans la Vallée de Swat (près de la frontière avec l’Afghanistan), sont en train de rentrer chez elles. Si la plupart avait réussi à trouver abri chez des proches, 300 000 personnes vivaient depuis des semaines dans des camps sales et poussiereux, sous un soleil de plomb qui tranche avec la relative fraicheur de la vallée de Swat.

“On est vraiment reconnaisants envers les autorités pour tout ce qu’elles ont fait pour nous dans ce camp” explique un réfugié du camp de Jalozai, près de Peshawar. “On est vraiment reconnaissants qu’on nous permette de rentrer chez nous maintenant. On veut la paix au Pakistan. La paix, c’est notre priorité maintenant.” Les autorités ont promis une aide de 25 000 roupies, l‘équivalent de 217 Euros par famille candidate au retour dans la vallée de Swat. Certains restent néanmoins sceptiques, comme cet autre réfugié : “j’ai peur de rentrer. Si je rentre et qu’il y a d’autres , il faudra encore revenir ici. N’importe quoi peut arriver là-bas.” L’armée Pakistanaise a mené fin avril une vaste offensive sur la vallée de Swat. Elle en a chassé les talibans locaux, au terme de combats qui ont fait 1700 morts dans les rangs des rebelles. Et qui avaient provoqué cet exode de deux millions de personnes. Certains observateurs, et notamment le chef de l’ONU au Pakistan, ne sont, cela dit, pas favorables à un retour “précipité” des réfugiés dans cette région. Malgré l’annonce de la fin de l’offensive, les combats se poursuiveraient dans certains districts, et la guerre a provoqué la perte de très nombreuses récoltes indispensables à la survie des populations.