DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A peine lancé, le groupe des Conservateurs et réformistes européens prend l'eau

Vous lisez:

A peine lancé, le groupe des Conservateurs et réformistes européens prend l'eau

Taille du texte Aa Aa

Résolument anti-fédéraliste, ce groupe rassemble les conservateurs britanniques, des eurodéputés du parti polonais Droit et Justice et des libéraux tchèques. Mais déjà, les premières fissures apparaîssent. Le conservateur Edward McMillan-Scott vient de faire défection. En cause, la nomination comme chef de file du groupe du Polonais Michal Kaminski, ancien membre d’un parti néo-nazi.

Pour faire barrage à Kaminski, McMillan-Scott s’est porté candidat contre lui à la vice-présidence du Parlement européen et s’est fait élire. Et c’est précisément pour “dédommager” la délégation polonaise que les Tories ont cédé à Kaminski le fauteuil de chef de groupe. Le Parti du Renouveau polonais auquel il a appartenu ne fait certes pas dans la demi-mesure. Son site publie des illustrations clairement homophobes et antisémites. David Cameron, chef de file de l’opposition conservatrice au Royaume-Uni, a aussitôt fait exclure McMillan-Scott du parti. Cameron qui avait lui-même encouragé l‘émancipation des Tories au Parlement européen.