DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le candidat Barroso n'en finit pas de diviser le Parlement européen

Vous lisez:

Le candidat Barroso n'en finit pas de diviser le Parlement européen

Taille du texte Aa Aa

Réunis ce jeudi, les chefs de groupes politiques du Parlement européen n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur la date à laquelle ils voteront pour reconduire ou non José Manuel Barroso à la tête de la Commission. Ils se donnent jusqu’au 10 septembre pour y réfléchir. Pour les socialistes européens, c’est tout vu, septembre, c’est trop tôt. Ils préfèrent attendre le résultat du référendum irlandais sur le Traité de Lisbonne.

“Le candidat officiel du Conseil peut faire une proposition en septembre. Il peut faire un discours et nous pouvons avoir un débat. Ensuite, Monsieur Barroso pourra peut-être travailler sur son programme, et après cela, si une décision doit être prise en octobre, elle est prise en octobre. Cela ne présage en rien s’il s’agira d’un oui ou d’un non. Il s’agit juste de procédure. Nous ne sommes pas prêts pour voter en septembre”, a expliqué le vice-président du groupe Hannes Swoboda. Avec une éventuelle entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, Barroso aurait la tâche plus difficile. Il aurait besoin non pas du vote de la majorité des eurodéputés présents, mais du vote de la majorité des inscrits. Sa famille politique, celle du Parti populaire européen, a de son côté menacé de rompre l’accord qui la lie aux socialistes pour le partage de la présidence du Parlement.