DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Portugal et l'Espagne dans la course mondiale à l'infiniment petit

Vous lisez:

Le Portugal et l'Espagne dans la course mondiale à l'infiniment petit

Taille du texte Aa Aa

C’est le tout premier centre international de nanotechnologie en Europe. L’INL, un laboratoire né d’un projet commun au Portugal et à l’Espagne, vient d‘être inauguré dans la ville portugaise de Braga en présence du roi Juan Carlos, du président Cavaco Silva et des deux premiers ministres. L’ambition est titanesque : prendre une longueur d’avance dans la course mondiale à la nanotechnologie, cette science de l’infiniment petit qui permet de modifier la matière au niveau des atomes et des molécules.

Pour ce faire, la péninsule ibérique a vu grand : 26.000 mètres carrés pour 200 scientifiques. Pour l’heure, une quarantaine ont été recrutés. De la médecine au textile en passant par la cosmétique, les applications possibles sont illimitées. “Je dirais que la science-fiction n’a jamais été aussi proche, même si le chemin sera sans doute encore long. Mais, d’une certaine manière, il est évident que cette science-fiction, cette envie de faire, est le moteur qui, par le rêve, nous amène à accomplir des choses apparemment très compliquées”, déclame le directeur du centre de physique de l’université de Minho. Le Portugal et l’Espagne ont déboursé 110 millions d’euros pour lancer l’INL, qui tournera à plein l’an prochain. Les nanotechnologies sont déjà très présentes dans notre quotidien, y compris dans l’alimentation, ce qui inquiète certaines ONG, qui s’interrogent sur les risques de toxicité.