DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Honduras : pas d'accord pour sortir de la crise

Vous lisez:

Honduras : pas d'accord pour sortir de la crise

Taille du texte Aa Aa

Des salutations chaleureuses mais un statu quo persistant, la crise politique au Honduras est loin d‘être réglée. Aucun accord n’a émergé des discussions entre le gouvernement intérimaire et le camp du président Zelaya. Le chef de l’Etat Costaricain, qui tient le rôle de médiateur, a proposé le retour de Manuel Zelaya à son poste, à la tête d’un gouvernement d’union nationale. Hors de question qu’il revienne dit le cabinet issu du coup d‘état de juin.

‘‘Il y a effectivement beaucoup de divergences, reconnaît Oscar Arias, le président du Costa Rica. Il faut toutefois faire preuve de flexibilité pour que les positions se rapprochent.’‘ Au Honduras, les partisans de Manuel Zelaya ont tenté hier de mettre la pression sur son rival, Roberto Micheletti. Mais l’homme fort du pays depuis le coup d’Etat mené par l’armée reste inflexible et menace de faire arrêter le président déchu si il revient au Honduras. Les négociations doivent reprendre ce dimanche.