DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ergenekon: Un procès très polémique

Vous lisez:

Ergenekon: Un procès très polémique

Taille du texte Aa Aa

Un procès très médiatisé et très politique a débuté ce lundi matin en Turquie. Celui de 56 personnes accusées de complot contre le gouvernement. Devant le tribunal de la prison de Silivri, près de 200 manifestants pro-laïques et favorables aux inculpés se sont rassemblés. La plupart sont venus soutenir deux célèbres journalistes connus pour leur opposition au gouvernement. Drapeaux turcs et portraits d’Atatürk brandis comme des étendards, ils dénoncent un procès qu’ils qualifient de “mensonge”. “Nous pensons que le système judiciaire est objectif mais il ne l’est pas dans le cadre de ce procès explique cette manifestante. Nous ne croyons pas à ce procès. Toutes les personnes qui aiment Ataturk sont dans cette prison maintenant.”

Il s’agit du deuxième volet du procès Ergenekon, du nom de ce présumé réseau putschiste. Au total près de 150 personnes sont jugées dans cette affaire de complot visant à semer le chaos et à chasser du pouvoir le gouvernement issu de la mouvance islamiste. Outre des journalistes, figurent parmi les accusés des militaires de haut rang, des magistrats, des hommes d’affaires et des politiciens. Eux accusent le parti au pouvoir, l’AKP, de chercher à vouloir faire taire l’opposition.