DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Belgique fait un pas vers la régularisation des sans papiers

Vous lisez:

La Belgique fait un pas vers la régularisation des sans papiers

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement a dévoilé ce dimanche les critères permettant de justifier l’octroi d’une autorisation de séjour d’un étranger pouvant faire valoir une situation humanitaire spécifique. Deux aspects ont été pris en compte, tout d’abord la pleine intégration des personnes qui séjournent en Belgique depuis plus de cinq ans.

Philippe Courard, Secrétaire d’Etat au ministère de l’intégration : “On tient compte de l’ancrage local durable et des personnes qui se sont intégrées dans des villages, dans des villes, qui ont tissé des liens sociaux, qui ont des enfants qui sont inscrits depuis de nombreuses années dans les écoles. Je crois qu’on doit le reconnaître et qu’on doit trouver des solutions. C’est ce qui a été fait”. Autre critère pris en compte dans le document: les étrangers dont la procédure d’asile est anormalement longue, plus de trois à cinq ans et les situations humanitaires urgentes comme les parents d’enfants mineurs belges ou des familles avec des enfants scolarisés. Dans cet immeuble de la place St Lazare à Bruxelles, 500 sans papiers en attente de régularisation. Pour leur avocat, cet accord est une grande avancée : “On peut quand même dire qu’on est de nouveau dans un Etat de droit. Il y a des règles, il y a des critères clairs, précis, qui s’appliquent pour que des personnes sans papiers qui ne vivaient pas dans la dignité, puissent sortir de l’ombre”. Les dossiers seront donc réglés au cas par cas. Ces mesures devraient permettre à un certain nombre de personnes de régulariser leur séjour en Belgique; elles devraient aussi avoir pour effet de diminuer la pression sur les centres d’accueil pour demandeurs d’asile.