DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission européenne reste ferme face aux demandes des producteurs de lait

Vous lisez:

La Commission européenne reste ferme face aux demandes des producteurs de lait

Taille du texte Aa Aa

Les producteurs laitiers, frappés par la chute des prix, risquent bien d‘être déçus par le rapport présenté mercredi par la Commission européenne. D’après ce texte dont le contenu a filtré dans la presse ce lundi, Bruxelles ne compte prendre aucune initiative d’envergure supplémentaire pour leur venir en aide, soulignant que ses moyens financiers sont limités. L’exécutif européen propose malgré tout d’autoriser les Etats-membres à verser une aide publique allant jusqu‘à 15.000 euros par exploitation.

Mais la principale revendication des agriculteurs, à l’origine de nombreuses manifestations en Europe, c’est d’obtenir une baisse des quotas susceptible de stopper la chute des prix. Hors de question pour la Commission qui ne veut pas renoncer à leur hausse progressive, puis à leur disparition en 2015. Les quotas ne devraient pas non plus être gelés comme le réclament la France et l’Allemagne. L’avenir s’annonce sombre pour les producteurs laitiers. Bruxelles prédit une nouvelle détérioration des marchés mondiaux, avec un affaiblissement supplémentaire de la demande à travers le monde. Dans ce contexte, la grande distribution accusée par les producteurs de fixer les prix au détriment des consommateurs est aussi dans la ligne de mire de la Commission. Elle va continuer d’enquêter sur les pratiques anti-concurrentielles et promet la création d’un système européen de contrôle et d’information sur les prix.