DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Bulgarie et la Roumanie de nouveau épinglés pour leur lutte jugée "insuffisante" contre la corruption

Vous lisez:

La Bulgarie et la Roumanie de nouveau épinglés pour leur lutte jugée "insuffisante" contre la corruption

Taille du texte Aa Aa

Dans son rapport annuel sur le système judiciaire des deux derniers Etats-membres de l’Union, la Commission européenne évoque des progrès significatifs, mais des résultats insuffisants. La faute à un manque de volonté politique, selon elle. Les autorités bulgares et roumaines prennent acte des critiques, à l’image de la vice-premier ministre sortante bulgare, Meglena Plugchieva: “Je partage, affirme-t-elle, l’opinion de la Commission qui estime que le processus aurait du et pu être plus rapide et qu’il est relativement lent.” Elle poursuit: “Nous devons poursuivre notre travail sur le mécanisme de coopération et de vérification.”

Dans le cas de la Bulgarie, Bruxelles souligne que les poursuites pour corruption et détournements de fonds européens se sont multipliées mais que la justice reste parfois, perçue comme inéquitable. Le constat est plus sévère pour la Roumanie d’après le porte-parole de la Commission. Pour Johannes Laitenberger, “le gouvernement roumain a présenté d’importantes propositions de réformes notamment l’adoption du code de procédure pénale et civile, mais ces efforts restent trop fragmentés et le processus est parfois trop politisé.” Bucarest, ainsi que Sofia, resteront sous la surveillance de la Commission pendant au moins un an et pourraient être sanctionnés en cas de manquements à leurs obligations. Mais les deux pays devraient échapper à la clause de sauvegarde: la non-reconnaissance par l’Union, des décisions de justice roumaine et bulgare, ne peut être mise en oeuvre qu’avant la fin de l’année.