DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pub : institution britannique en crise

Vous lisez:

Pub : institution britannique en crise

Taille du texte Aa Aa

Le nombre de fermetures de pubs a augmenté d’un tiers en Grande-Bretagne au premier semestre 2009. 52 établissements mettent la clé sous la porte chaque semaine. La récession économique est passée par là, mais ce n’est pas la seule raison selon le syndicat britannique des débits de boisson.

“Ces 12 derniers mois les taxes ont augmenté de 20% rien que sur la bière. Ajoutez à cela 600 millions de Livres (environ 695 millions d’euros) de frais pour le secteur, et vous aurez une idée du défi que doivent relever les établissements tels que les pubs en Grande-Bretagne aujourd’hui”, explique Mark Hastings de la British Beer and Pub Association. Les pubs ont également dû faire face à l’interdiction de fumer dans les lieux publics, combinée à l’offre des supermarchés qui poussent les clients à consommer chez eux, ou dans la rue. Une politique qui n’a pas fait reculer la délinquance liée à l’alcool.