DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Décès du doyen des vétérans de la première guerre mondiale

Vous lisez:

Décès du doyen des vétérans de la première guerre mondiale

Taille du texte Aa Aa

Il était le dernier vétéran à avoir combattu dans les tranchées de la Première guerre mondiale. Le Britannique Harry Patch s’est éteint ce matin dans une maison de retraite de Glastonbury. A 111 ans, il avait hérité du titre de doyen des survivants la semaine dernière, après la mort de son compatriote Henry Allingham.

Appelé sous les drapeaux à l‘âge de 18 ans, il avait intégré la 7ème division d’infanterie légère du Duc de Cornouaille. Le 22 septembre 1917, un obus avait éclaté au-dessus de sa tête sur le front belge tuant trois de ses camarades. Blessé, Harry Patch avait été renvoyé chez lui après quatre mois dans les tranchées. La guerre finie, il avait exercé le métier de plombier jusqu‘à sa retraite dans les années 60. Marié puis veuf à deux reprises, il a survécu à ses deux enfants. Seuls trois vétérans de la Première guerre mondiale sont encore en vie dans le monde : un Britannique installé en Australie, un Américain et un Canadien, vivant aux Etats-Unis. En 6 ans, la der des ders a fait 9 millions de morts et 8 millions d’invalides.