DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moldavie : élections législatives cruciales ce mercredi

Vous lisez:

Moldavie : élections législatives cruciales ce mercredi

Taille du texte Aa Aa

Législatives anticipées en Moldavie demain, pour tenter de sortir de la crise politique qui paralyse les institutions depuis le mois d’avril.

En juin, le président sortant, le communiste Vladimir Voronin a dû dissoudre l’assemblée fraîchement élue faute d’accord entre son parti et l’opposition pour élire son successeur au Parlement. Le blocage pourrait persister puisque que, selon les sondages, les communistes, mêmes favoris, n’obtiendront pas assez de sièges pour élire seuls le président. L’opposition libérale et ouvertement pro-occidentale, accuse les communistes d’autoritarisme et de corruption: “Les communistes n’ont pas cessé de violer cette campagne électorale, au contraire. ils ont coupé l’electricité pendant nos meetings, la police aussi a été utilisée contre nous …” Les communistes, soutenu surtout dans les campagnes et par les retraités, rejettent ces accusations: “Le parti communiste respecte les règles électorales. Les ministres impliqués dans la campagne ont interrompu leur fonction, ils n’utilisent pas de voitures officielles ou d’autres services de l’administration…” Le fossé entre les communistes au pouvoir et l’opposition est profond. En avril, des violences avaient embrasé le Parlement et la résidence présidentielle à Chisinau, suite à la victoire contestée des communistes aux législatives du 5 avril. Depuis le blocage persiste et la division entre pro-occidentaux et pro-russes s’agrave. Les autorités de Chisinau ont accusé la Roumanie d’avoir fomenté les émeutes, provoquant des relations glaciales entre ces deux pays à la langue et l’histoire communes. Elles ont même accusé la Roumanie, dont le président soutient ouvertement l’opposition, de vouloir absorber la Moldavie en facilitant l’obtention de la nationalité roumaine aux moldaves. Quelque 800.000 moldaves, sur 4,5 milllions, sont en voie d’obtenir le passeport roumain ou l’ont déjà. Une porte ouverte vers l’Union européenne pour les nombreux candidats à l‘émigration dans ce pays, le plus pauvre d’Europe, et économiquement dépendant de la Russie. 600.000 moldaves travaillent à l‘étranger, en Russie ou dans l’UE, mais eux n’iront pas voter demain.