DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dangers des UV artificiels

Vous lisez:

Dangers des UV artificiels

Taille du texte Aa Aa

Les cabines de bronzage sont aussi dangereuses que l’arsenic et probablement aussi cancérogènes que le tabac, selon le Centre International de Recherche contre le Cancer qui dépend de l’OMS. Classés au niveau 2 depuis 1992 les rayonnements solaires ultraviolets sont désormais au niveau 1 cancérogènes pour l’homme

Béatrice Secretan, chercheur: “ les UV sont des radiations qui pénètrent dans la peau, qui forment des lésions dans la peau et ces lésions sont ensuite à l’origine du développement d’un cancer” D’après les dernières études scientifiques, l’exposition aux rayons UV artificiels avant 30 ans augmente de 75% le risque de mélanomes, le cancer de la peau mais aussi celui de l’oeil. Les défenseurs du soleil artificiel rappellent que le soleil, le Vrai est lui classé cancérogène depuis 1992, malgré la protection apportée par les crèmes solaires Pas question toutefois d’interdire les salons de bronzages. Il s’agit surtout d’informer et de mieux former les professionnels du soleil artificiel afin de faire prendre conscience des risques aux consommateurs et d‘éviter des excès. Les dermatologues rappellent qu’il ne faut pas dépasser 10 séances d’UV en cabine par an, ils conseillent surtout les auto-bronzants en douche ou sous forme de crème