DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Terrorisme: les forces de l'ordre sont des cibles privilégiées de l'ETA

Vous lisez:

Terrorisme: les forces de l'ordre sont des cibles privilégiées de l'ETA

Taille du texte Aa Aa

Le 19 juin dernier, un policier est mort dans l’explosion de son véhicule à Arrigorriaga, près de Bilbao au pays basque. Un attentat à la voiture piégée qui confirme le choix de la ligne dure par l’organisation séparatiste armée basque.

Les manifestations contre le terrorisme, les arrestations des commandants et chefs présumés de l’ETA, les coups portés par les services antiterroristes français et espagnols, les interdictions de partis et de candidatures aux élections, affaiblissent et isolent l’ETA. Mais sa capacité de tuer semble à chaque fois renaître de ses cendres.

Certaines déclarations ou documents publiés récemment dans les journaux espagnols évoquaient une volonté d’abandonner la lutte armée chez certains membres présumés de l’organisation séparatiste. Mais l’attentat de Burgos montre que le désir de détruire et de semer la terreur domine chez les indépendantistes armés.