DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA frappe depuis plus de quatre décennies

Vous lisez:

L'ETA frappe depuis plus de quatre décennies

Taille du texte Aa Aa

L’ETA est créée le 31 juillet 1959, en pleine dictature de Franco, par un groupe d‘étudiants nationalistes qui s’inspire des groupes de libération révolutionnaire. Au départ, elle trouve son assise dans la lutte contre le régime franquiste, pour progressivement se transformer un groupe paramilitaire.

Si l’ETA signe un première attaque meurtrière en 1968, l’attentat qui tue Luis Carrero Blanco, chef du gouvernement et dauphin de Franco en 1973 marque un tournant, et joue un rôle majeur dans la fin du régime. Elle commence à multiplier les actions indiscriminées. Mais en 1987, le bain de sang du supermarché d’‘Hipercor à Barcelone, ou 21 civils sont tués, est une rupture dans l’histoire de l’organisation, qui s’inscrit désormais clairement dans la terreur. C’est à partir de là aussi que la lutte antiterroriste s’organise vraiment, avec la collaboration des autorités françaises, et le coup de filet de Bidart, ou trois chefs importants de l’ETA seront arrêtés. Des bains de sang, il y en aura d’autres, celui de Vallecas, dans un quartier populaire de Madrid en 1995 continue d‘écoeurer les espagnols, incrédules, et las de la violence… Des élus, des intellectuels, des policiers basques sont la cible de l’ETA, pris en otage contre rançon, comme Ortega Lora, un gardien de prison , retenu 532 jours avant d‘être libéré. L’assassinat d’un élu du Parti populaire, Miguel Angel Blanco le 10 juillet 97 sera un choc pour tout le pays. Six millions de personnes descendront dans les rues de Bilbao, tous partis confondus dans un élan unitaire contre l’ETA et pour la fin des violences…