DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA refait parler la poudre pour ses cinquante ans

Vous lisez:

L'ETA refait parler la poudre pour ses cinquante ans

Taille du texte Aa Aa

Aussitôt après l’attentat, l‘île de Majorque, dans l’archipel touristique des Baléares, a été bouclée pour empêcher toute fuite éventuelle des poseurs de bombes.

Les enquêteurs privilégient donc la piste de l’ETA, une organisation créée il y a cinquante ans. Au départ, ce mouvement nationaliste positionné à l’extrême-gauche s’opposait au franquisme. La lutte s’est ensuite orientée directement vers l’exigence d’un pays basque indépendant. Lutte armée et meurtrière: plus de 800 morts lui sont attribués. Ces derniers mois, l’organisation a subi une série de revers avec l’arrestation par la police, de plusieurs de ses dirigeants. Pour autant, à l’approche de ses cinquante ans, l’ETA a refait parler la poudre, avec ce mercredi un spectaculaire attentat contre une caserne de la garde civile dans la ville de Burgos. Bilan : 64 blessés. L’occasion pour l’organisation terroriste de rappeler qu’elle n’est apparemment pas aussi affaiblie qu’on veut bien le dire.