DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestations anti-ETA en Espagne

Vous lisez:

Manifestations anti-ETA en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes ont manifesté un peu partout en Espagne ce vendredi pour dénoncer la violence de l’ETA. Ils étaient plus de 5000, ici, à Palmanova, et 7000 à Burgos, lieux des deux derniers attentats attribués à l’organisation séparatiste basque. Plus tôt dans la journée, tout l‘échiquier politique a assisté aux funérailles des deux gardes civils tués jeudi dans l’explosion d’une bombe placée sous leur véhicule sur l‘île de Majorque. Des obsèques en présence également du prince Felipe et de son épouse Letizia. Le roi Juan Carlos, retenu à Madère pour un déplacement officiel, a adressé ses condoléances aux familles. “Le terrorisme a de nouveau montré son visage le plus vil et le plus méprisable”, a ajouté le roi d’Espagne.

Les autorités ont diffusé les photos des six membres présumés de l’ETA, recherchés pour leur implication dans les attentats de cette semaine. L’un d’eux, ici à gauche, est déjà connu des services de police, notamment pour des violences urbaines en 2008, les autres seraient de nouvelles recrues. Les forces de l’ordre passent l‘île de Majorque au peigne fin, convaincues que deux des suspects sont toujours aux Baléares. L’organisation séparatiste basque fêtait hier le 50ème anniversaire de sa création. Elle serait responsable de la mort de 828 personnes en 41 ans de lutte armée.