DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incompréhension et colère de la communauté gay israélienne

Vous lisez:

Incompréhension et colère de la communauté gay israélienne

Taille du texte Aa Aa

Comment un crime aussi haineux et odieux peut-il encore arriver ? C’est la question que beaucoup se posaient ce dimanche… Et surtout dans une ville moderne et jeune comme Tel Aviv.

Avi Sofer, militant homosexuel: “Ce qui est le plus choquant, c’est de penser que cela s’est passé à Tel Aviv, qui est la ville la plus tolérante du pays. Tel Aviv est très jeune, très libre, les gens se sentent en sécurité, spécialement là où c’est arrivé”. Réaction du gouvernement israélien, ce dimanche matin, par la voix du vice-Premier ministre. “C’est un choc pour chacun d’entre nous, dit-il. Ce qui s’est passé hier est un massacre, et nous ne pouvons pas le tolérer ou l’accepter. Je veux croire que la police prendra toutes les mesures nécessaires pour trouver qui est le meurtrier, le terroriste qui a fait ça et ensuite le présenter à la justice”. Le chef de la police de Tel Aviv a préventivement ordonné la fermeture d’un des bars fréquentés par les homosexuels dans le voisinage et appelé tous ces établissements à être “particulièrement vigilants”. Le président de la communauté des gays et lesbiennes à Tel Aviv a ainsi mis en cause l’incitation à la haine des gays qui émane selon lui des milieux juifs orthodoxes. En 2005, c’est justement un Juif orthodoxe qui avait blessé trois participants de la Gay Pride à Jérusalem en les poignardant.

La Gay Pride, cette année comme souvent, avait été le théâtre de frictions entre militants homosexuels et religieux intégristes.