DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les opposants dénoncent le procès

Vous lisez:

Les opposants dénoncent le procès

Taille du texte Aa Aa

En Iran, le procès des dissidents qui a commencé hier devant le Tribunal révolutionnaire de Téhéran suscite la réprobation des opposants au gouvernement; parmi les personnes jugées pour trouble à l’ordre publique et atteinte à la sécurité nationale figurent des personnalités du camp réformateur comme l’ancien Vice-Président Abtahi.

Le candidat malheureux Mir Hossein Moussavi leader de l’opposition dénonce “un procès illégal” et parle “d’aveux sous la torture”. Des députés iraniens ont porté plainte contre lui pour ces actions extrémistes. Moussavi est soutenu par l’ex-président réformateur Mohammad Khatami, selon l’ancien dirigeant ce qui s’est passé samedi est contraire à la constitution, à la loi et aux droits des citoyens, sur son site internet Khatami évoque “une mise en scène de ce procès”, pour lui le plus important est “l’absence de conditions d’un vrai procès public, le fait que les avocats et les personnes jugées n’aient pas été informés de la date du procès et du contenu du dossier”. Outre certaines personnalités de l’opposition le tribunal a jugé hier plusieurs anonymes qui avaient manifesté en juin contre la réelection du Président Ahmadinejad. Lors du procès beaucoup de dissidents ont porté un coup dur à l’opposition en affirmant s‘être trompés en prenant part aux manifestations dont le bilan officiel reste de 30 morts