DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cisjordanie : le Fatah va-t-il tirer les leçons de ses erreurs?

Vous lisez:

Cisjordanie : le Fatah va-t-il tirer les leçons de ses erreurs?

Taille du texte Aa Aa

C’est le souhait de Mahmoud Abbas, le leader du parti et président de l’Autorité palestinienne. Le mouvement a ouvert ce lundi à Bethléem en Cisjordanie un congrès de trois jours. Le premier en terre palestinienne et le premier en 20 ans.

Abbas a rappelé son désir de paix avec Israël mais ne renonce pas à la confrontation armée. “Même si nous avons fait le choix de la paix, nous nous réservons le droit à la résistance, qui est légitime en droit international.” Le leader palestinien a évoqué le blocage du processus de paix, mais aussi “une faible performance” du Fatah, un “manque de discipline” et “des erreurs” pour expliquer l‘échec du parti dans la bande de Gaza. “Maintenant, il s’agit d’un nouveau départ. En sommes nous capables? C’est la question qui est posée aux membres du Congrès.” “Personne n’a le droit de conduire le pays à la catastrophe”, a ajouté Abbas en faisant allusion au Hamas. Le mouvement islamiste radical contrôle la bande de Gaza depuis plus de deux ans. Il n’a pas autorisé environ 400 délégués du Fatah à se rendre de Gaza à Bethléem. Un responsable du mouvement islamiste radical, a estimé que le discours de Mahmoud Abbas n‘était “pas la hauteur de sa fonction de président”. Il reflète une mentalité malade représentant une vision partisane étroite”. Au cours du congrès du Fatah, les quelques 2000 délégués doivent adopter un nouveau programme et renouveler les principales instances du parti.