DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

64 ans après Hiroshima, le Japon toujours fer de lance de la dénucléarisation

Vous lisez:

64 ans après Hiroshima, le Japon toujours fer de lance de la dénucléarisation

Taille du texte Aa Aa

Ce fut la première attaque nucléaire de l’Histoire : la bombe atomique sur Hiroshima, il y a 64 ans. Dans la ville martyr, devant 50 000 personnes, parmi lesquelles des survivants, le Premier ministre japonais Taro Aso a appellé à la dénucléarisation : ‘‘Le Japon est le seul pays au monde qui a été victime de la bombe atomique. Les souffrances d’Hiroshima et de Nagasaki ne doivent pas se répéter. Et je promets que le Japon sera à l’avant-garde de la communauté internationale pour l’abolition des armes nucléaires et la réalisation de la paix éternelle. ‘’

Trois jours après Hiroshima, les Américains lâcheront une autre bombe atomique sur Nagasaki, qui précipitera la capitulation du Japon. L’impact des deux bombes, et les radiations, feront 260 000 morts, estiment les historiens. Le secrétaire général des Nations-Unies a lancé lui aussi un appel urgent : “Il faut convaincre les dirigeants, exhorte Ban Ki-moon, une fois pour toutes, du gaspillage, de la futilité et des dangers des armes de destruction massive. Face à cette menace catastrophique, notre message est clair, ensemble, nous devons désarmer ! “ Le premier test nucléaire a été conduit le 16 juillet 1945, trois semaines avant Hiroshima, dans un coin reculé du Nouveau Mexique. Aujourd’hui, malgré les bonnes intentions, la prolifération nucléaire continue.