DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie autorise la Russie à lancer l'exploration en vue de South Stream

Vous lisez:

La Turquie autorise la Russie à lancer l'exploration en vue de South Stream

Taille du texte Aa Aa

La Turquie et la Russie sur la même longueur d’onde. Les Premiers ministres Recep Tayip Erdogan et Vladimir Poutine ont signé toute une série d’accords de premier plan, notamment énergétiques. Il faut dire que les relations économiques entre les deux pays ont explosé en 20 ans, le volume de leurs échanges bilatéraux pèse aujourd’hui 26 milliards et demi d’euros.

Gros morceau des négociations, le gazoduc South Stream qui doit relier la Russie à l’Europe: “Conformément à l’esprit qui anime nos relations bilatérales, nous avons autorisé la Russie à effectuer les études nécessaires à la réalisation de South Stream dans les eaux turques,” a déclaré M. Erdogan. Pouvoir explorer la Mer noire, c‘était l’un des principaux buts de la visite de Vladimir Poutine, tres satisfait de son déplacement : “ Les discussions ont été constructives “ a dit le Premier ministre russe, attentivement écouté aussi par son homologue italien Silvio Berlusconi, présent et pour cause : le groupe italien ENI sera partie prenante avec Gazprom dans le projet. Au final, South Stream permettra à la Russie d’exporter vers l’Europe sans passer par l’Ukraine, avec laquelle elle s’est durement opposée sur la question des prix l’hiver dernier. Pour obtenir le feu vert d’Ankara, Moscou a du faire certaines concessions, notamment sur le projet Samsun Ceyhan. Des avancées importantes ont été faites aussi en vue de la construction d’une centrale nucléaire en turquie.