DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ossétie du Sud célèbre à son tour l'anniversaire de la guerre

Vous lisez:

L'Ossétie du Sud célèbre à son tour l'anniversaire de la guerre

Taille du texte Aa Aa

Cette maison d’Ossétie du Sud est devenue le symbole de la guerre éclair qui il y a un an opposait la Géorgie et la Russie. Un musée du génocide a été installé dans cette ruine de TSkhinvali, la capitale de la province séparatiste. Le président sud-ossète Edouard Kokoïty l’a inauguré ce matin, n’hésitant pas à accuser la Géorgie d’avoir planifié la destruction et l’exil de son peuple.

Hier soir, à 23h35, l’heure exacte du début de l’offensive géorgienne sur Tskhinvali, une veillée a réuni les sud-Ossètes. De part et d’autre de la frontière entre la Géorgie et sa province séparatiste, l’anniversaire a été célébré. A Gori notamment, le président Mikheïl Saakashvili était hier soir dans la ville frappée par des bombardements russes. Au moment du conflit, la plupart des 50.000 habitants avaient fui la ville, occupée 11 jours par l’armée russe. “Nous voulons battre nos ennemis, a dit le président, mais avec des moyens pacifiques, en renforçant nos institutions démocratiques, en développant notre économie, en intégrant l’Europe, en offrant un avenir pour chaque enfant de Géorgie. Nous voulons la paix, parce qu’avec la paix on gagne” Gori a payé un lourd tribut à cette guerre. 110 civils y sont morts. Aujourd’hui, ses habitants vivent dans l’angoisse d’un nouveau conflit.