DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un an après la guerre, commémorations en Géorgie, Ossétie du sud et Russie

Vous lisez:

Un an après la guerre, commémorations en Géorgie, Ossétie du sud et Russie

Taille du texte Aa Aa

Emotion et ressentiments des peuples géorgien et russe hier soir lors des commémorations de la guerre éclair qui a opposé les deux pays il y a tout juste un an. A Gori, ville géorgienne proche de l’Ossétie du sud, la région séparatiste, épicentre du conflit, le président Saakachvili a dénoncé le nettoyage ethnique auquel procèdent selon lui les Russes en Ossétie du sud mais aussi en Abkhazie, l’autre région sécessionniste dans le nord-ouest de la Géorgie.

A Tskhinvali, la capitale ossète, un millier d’habitants environ se sont réunis sur la place principale tenant à la main des bougies devant un grand mur composé des photos des disparus. Un orchestre a interprété des partitions sombres tandis que des scènes du conflit étaient projetées sur écran géant. Les Russes également se sont souvenus. A Moscou, Un groupe de jeunes fidèles au Kremlin s’est retrouvé près de la cathédrale et a écouté le président Dmitri Medvedev défendre sa décision d’entrer en guerre. Un an après, les deux parties s’accusent toujours l’une l’autre d’avoir déterré la hache de guerre. Le conflit a coûté la vie à près de 400 personnes, militaire et civils. 30 000 personnes déplacées n’ont toujours pas pu regagner leurs foyers. Face aux tensions persistantes le long de la ligne de démarcation, les Etats-Unis et l’Union européenne appellent les deux pays à la retenue.