DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Suisses de l'étranger font grise mine

Vous lisez:

Les Suisses de l'étranger font grise mine

Taille du texte Aa Aa

Ils se sentent négligés, oubliés par la Confédération ; c’est le constat qu’ils ont fait à Lucerne, au centre du pays, lors de la réunion annuelle des expatriés.

Vidal, le Parisien, fait partie de ces 700 000 Suisses qui vivent à l‘étranger : “L’image de la Suisse a très, très nettement changé au cours de ces derniers mois notamment à cause de l’influence des média et tout ce que les média ont pu dire autour du rôle de la Suisse dans le cadre de l‘évasion fiscale d’une part et dans le cadre des sociétés off-shore.” Les Suisses seraient-ils des ambassadeurs mal-aimés? Les scandales, comme celui de la banque UBS, pèsent en tout cas sur les épaules de Peter qui vit aux Etats-Unis : “A UBS ils m’ont dit que je devais avoir au moins 250 000 francs suisse pour me garder comme client – ici en Suisse – moi qui ai un compte depuis mon enfance.” Les expatriés se plaignent aussi de la fermeture des consulats. Mais en réalité, ces Suisses-là ne regrettent-ils pas d’avoir quitté leurs lacs et leurs montagnes ?