DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Reiss : montée des tensions entre l'Iran et l'Occident

Vous lisez:

Affaire Reiss : montée des tensions entre l'Iran et l'Occident

Taille du texte Aa Aa

Le procès des opposants iraniens attise les tensions entre le régime des mollahs et l’Occident. Les prises de bec diplomatiques se focalisent autour de la française Clothilde Reiss.

Cette jeune femme de 24 ans, lectrice de français à l’université d’Ispahan, a été arrêtée le 1er juillet. Elle est accusée d’espionnage pour avoir pris des photos les 15 et 17 juin à Ispahan et de les avoir divulguées.

Aujourd’hui, le porte-parole de la diplomatie iranienne s’est insurgé contre “l’intervention étrangère dans ses affaires intérieures.” “Le procès se déroule conformément aux lois internationales,” a-t-il assuré, qualifiant “d’illégale et de surprenante” la réaction des pays occidentaux.

Hier, le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a dénoncé une injustice. “Ces allégations ne tiennent pas. Clotide Reiss n’est coupable de rien du tout. Cette jeune femme était enseignante à Ispahan, vous le savez. Elle n’a rien fait d’autre que marcher une heure, une fois, une autre heure et demi, une autre fois, avec les manifestants.”

Bien que dans le collimateur de la justice, les dirigeants de l’opposition, Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, continuent de réclamer l’annulation de la présidentielle du 12 juin, qui s’est soldée par la réélection du conservateur Ahmadinejad.