DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les ONG s'indignent après la mort de deux travailleurs humanitaires en Tchétchénie

Vous lisez:

Les ONG s'indignent après la mort de deux travailleurs humanitaires en Tchétchénie

Taille du texte Aa Aa

Zarema Sadoulaeva dirigeait l’ONG ‘‘Sauvons la génération’‘, en Tchétchénie. Elle a été retrouvée morte ce mardi en compagnie de son mari. Les deux militants des droits de l’Homme avaient été enlevés hier dans le bureau de leur organisation à Grozny, une ONG qui tente d’aider les jeunes Tchétchènes à échapper aux groupes armés.

Les corps de Zarema Sadoulaeva et de son mari ont été découverts enfermés dans le coffre de leur voiture. Le président Kadyrov promet que justice sera faite. ‘‘Il s’agit d’un acte criminel, c’est une provocation contre le gouvernement, a-t-il commenté. Ceux qui ont fait cela cherchent à détruire notre société. Ils n’aiment pas la stabilité de notre république. Nous avons débuté une enquête et j’ai pris, personnellement, la situation sous mon contrôle total.’‘ Ce double meurtre a eu lieu moins d’un mois après l’assassinat de Natalia Estemirova. Une militante russe des Droits de l’Homme. ‘‘La situation en Tchétchénie est tout simplement hors de contrôle, totalement hors de contrôle, déplore Tatyana Lokshina, de l’ONG Human Rights Watch . Et les lois de la logique, les lois du bon sens, ne sont pas applquées ici. Le gouvernement et les autorités russes doivent faire quelque chose.’‘ Les militants des droits de l’Homme ne croient pas que les assassins seront arrêtés. Ils ne se sentent absolument pas protégés par les autorités tchétchènes. L’ONG Memorial a même accusé Ramzan Kadyrow d‘être à l’origine de la mort de Natalia Estemirova.