DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau pied de nez de la Russie à la Géorgie

Vous lisez:

Nouveau pied de nez de la Russie à la Géorgie

Taille du texte Aa Aa

En visite en Abkhazie, Vladimir Poutine a promis à la région géorgienne séparatiste une aide de quelques 330 millions d’euros pour renforcer sa sécurité.

Le Premier ministre russe a pu constater sa popularité dans cet hôpital où des jumeaux venaient d‘être baptisés Vladimir et Dmitri, en hommage au tandem au pouvoir à Moscou. Vladimir Poutine s’en est ému. “Je vois avec qu’elle intensité les gens ont accueilli notre délégation et cela prouve leurs sentiments envers la Russie, a-t-il déclaré. La Russie a fait beaucoup ces dernières années, et notamment l’année dernière, pour soutenir le peuple d’Abhazie et la construction de l’indépendance de l’Etat abkhaze.” La Russie a reconnu l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du sud il y a bientôt un an, à l’issue d’une guerre éclair avec la Géorgie. 3600 soldats russes sont toujours déployés en Abkhazie. Moscou a assorti cette visite d’une aide économique de 55 millions d’euros qui permettra à la région séparatiste de développer notamment des projets énergétiques, mais aussi touristiques. C’est le grand pari des autorités abkhazes. “Après analyse de la situation, nous nous sommes rendu compte que quand les touristes ont commencé à revenir en Abkhazie, notre croissance économique annuelle a atteint 25 à 30 %,” annonce fièrement la ministre de l‘économie locale. Une industrie directement exposée à tout nouveau conflit. A Tbilissi, le chef de la diplomatie géorgienne a estimé que cette visite de Vladimir Poutine en Abkhazie ne faisait qu’attiser davantage les tensions dans le Caucase.